> Accueil  > Pollution de l'air et consommation d'énergie

Espace coiffure

Pollution de l'air et consommation d'énergie

La consommation d'énergie

La plupart des activités humaines nécessite de consommer de l’énergie : pour s’éclairer, se chauffer, se déplacer, pour faire fonctionner des machines… En coiffure, il s’agit d’éclairer et de chauffer le salon, mais aussi d’utiliser des sèche-cheveux, activeurs, casques séchoir, lave-linge et sèche-linge… Sans compter la production d’eau chaude ! maitriser_consommation_chaudiere

Nous employons diverses sources d’énergie pour combler ces besoins. La maîtrise de nos consommations énergétiques est aujourd’hui une priorité dans le monde entier. Dans le secteur de la coiffure aussi, il est possible de réduire les diverses consommations d’énergie ; trouvez des bonnes pratiques et astuces dans la page dédiée.

La pollution de l’air

Comme de nombreuses activités professionnelles, le secteur de la coiffure provoque des rejets dans l’atmosphère : émanations d’odeurs, de Composés Organiques Volatiles (COV)…

Ces nuisances aériennes peuvent avoir un impact non négligeable sur l’environnement, notamment en contribuant au réchauffement climatique. De plus, elles ne sont pas forcément sans impact sur la santé des professionnels qui les respirent tous les jours.

Quel rapport entre énergie et pollution de l’air ?

Nos besoins en énergie et la pollution de l’air sont deux problèmes étroitement corrélés. En effet, la production d’énergie ainsi que son utilisation provoquent des pollutions de l’air : émissions de gaz à effet de serre qui augmentent le réchauffement climatique, pollutions aériennes (rejet d’ozone, de particules, de COV)…

Il est important pour les professionnels de la coiffure de connaître les postes de consommation énergétique, les sources de pollution dans leur activité ainsi que la réglementation en vigueur en matière de ventilation des locaux. Visitez donc les pages dédiées à ces thématiques !

Vous pensez que votre activité n’a que peu d’impact sur la pollution de l’air et la maîtrise de l’énergie ? Pour en être sûr, testez vos pratiques en entreprise.