> Accueil  > Finition et traitement

Métiers du bâtiment - Menuiserie

Finition et traitement

La finition d’un ouvrage en bois massif passe d’abord par une étape de ponçage, effectué à la machine ou au poste de travail. Lors du ponçage, on passe progressivement du gros grain au grain le plus fin.

Le ponçage sur une machine fixe raccordée à une aspiration permet de récupérer beaucoup de poussières. De ce point de vue, il est préférable à l’utilisation d’une ponceuse portative.

Avant de poncer, il faut bien attendre que l’aspiration soit entièrement enclenchée et tourne à plein régime. De même, en fin d’opération il faut veiller à attendre que l’aspiration fonctionne encore quelques  instants après la fin du ponçage (ou mettre une temporisation sur la machine).

Si l’assemblage bien fait, si la machine bien calibrée, il est moins nécessaire de poncer. Cela représente un gain de temps… et moins de poussières dans l’atmosphère ! Il faut aussi retenir que si la bande de ponçage est table_aspiranteencrassée, elle ponce moins bien.

Avec de l’électroportatif, le ponçage émet beaucoup de poussières. Il faut donc absolument des machines adaptées, de préférence une table aspirante.

demi-masque_a_filtres_p2Il faut mettre un masque de protection individuelle ; il vaut mieux choisir ceux avec une valve car ils permettent de mieux respirer.

L’application d’un traitement de finition doit se faire dans une cabine de peinture fermée, possédant une filtration adaptée. Ainsi les microgouttelettes de produit sont captées par l’aspiration, et le rendu de la finition est bien supérieur.

L’application d’une finition en menuiserie est de plus en plus réservée à des spécialistes. Il existe divers types de produits. Les vernis, les laques, les teintes et les lasures peuvent en même temps protéger et changer la couleur du produit.

Attention : retenez bien que les peintures ou autres produits dits “à l’’eau” ne contiennent pas uniquement de l’eau, mais qu’ils contiennent encore de nombreuses molécules polluantes : charges, liants, pigments, additifs aux propriétés diverses… Ces composants peuvent être des dérivés issus de la chimie voire de la pétrochimie. Ces produits peuvent donc polluer s’ils sont par exemple rejetés à l’égout (gare au nettoyage des pinceaux !), et il faut se protéger lors de leur utilisation.pistolet_peinture

Les techniques d’application sont diverses : au rouleau, au pinceau ou au pistolet. Le pistolet basse pression "airless" est idéal : il projette moins de microgouttelettes aux alentours. Cela provoque donc moins de pollution dans la cabine de peinture, et permet d’économiser du produit de finition en minimisant les pertes. De plus, il a une grande capacité de réserve. Il faut obligatoirement porter des EPI (équipements de protection individuelle) lors de l’utilisation du pistolet : tenue de protection, masque à  cartouche, lunettes, gants.

Pour un usage extérieur, il peut être nécessaire d’appliquer des traitements fongicides, qui peuvent être déjà présents dans certaines lasures.

Sortants :

Déchets :

poussieres_bois_bis

Poussières de bois

 papier de verre

Papier de verre

 145_pots_de_décapant

Pots de peintures

chiffons souillés 

Chiffons souillés

 illustration : pinceaux et rouleaux

Pinceaux et rouleau

 illustration : bidon d'huile de coffrage

Diluant

Eau :

 illustration : eaux de lavage souillées

Nettoyage des outils

Air :

 poussieres_bois_bis

Poussières de bois

 pot_peinture_avec_vapeurs

Emanations de produits

Bruit :

illustration : bruit

Machines

Energie :

 compresseur_

Compresseur pour air comprimé

 installation_captage_aspiration_poussieres_machine_portative

 Aspiration

 ponceuse

Machines

 cabine_peinture_menuiserie

Cabine de peinture