> Accueil  > Les déchets

Travaux paysagers

Les déchets

Les déchets générés dans le secteur du paysagisme peuvent être encombrants voire polluants, s’ils sont mal gérés. De plus, dans ce métier en particulier, une partie importante de déchets peut être recyclée par le biais du compostage. Il est donc important de bien gérer tous ces déchets.

Pour bien gérer ses déchets, il faut en premier lieu maîtriser la réglementation en vigueur.

Il faut ensuite connaître les aspects pratiques et les bons gestes à appliquer au quotidien.

Et finalement, il faut aussi prendre en compte les coûts de gestion des déchets dans le fonctionnement de l’entreprise.

Et vous, savez-vous où en est la gestion des déchets dans votre entreprise ? Evaluez vos pratiques !

Des déchets particuliers de votre activité : les PPNU et le EVPP

Les Produits Phytopharmaceutiques Non Utilisés (PPNU*)

Il s’agit de tout type de produit phytopharmaceutique qui ne servira plus parce qu’il est périmé ou qu’il n’est plus autorisé. Ces produits sont classés parmi les déchets dangereux (voir ci-dessous) ; ils risquent de polluer fortement les milieux s’ils ne sont pas éliminés dans les bonnes filières.

Emballages Vides de Produits Phytopharmaceutiques (EVPP**)

Ces emballages ont contenu des produits phytopharmaceutiques, et sont donc considérés eux aussi comme des déchets dangereux. Ils peuvent être en plastique, en métal, en verre ou en papier – carton… Les filières de reprise de ces EVPP sont assez bien organisées désormais (voir la page des bonnes pratiques pour les déchets).

Les autres déchets des professionnels des travaux paysagers se divisent en quatre types : les déchets recyclables, les déchets divers et les déchets dangereux.

Les déchets inertes

enrobe_routier_noir-gris

 

Ce sont des déchets qui représentent des tonnages parfois importants, mais des déchets qui ne sont pas polluants. Ils ne se décomposent pas du tout dans le temps. Ils peuvent être réutilisés en remblai, par exemple.

 
Des exemples de déchets inertes :

Les déchets compostables

Ces déchets se dégradent, et peuvent former du terreau après avoir suivi un processus de compostage. Cela permet de les valoriser en amendement pour les sols, plutôt quetas_de_branchages de les jeter en décharge.

Des exemples de déchets compostables :

Les déchets banals

De par leur nature, ces déchets ne sont pas recyclables. Ils doivent donc être éliminés dans la poubelle normale de l’entreprise, la poubelle des "tout-venants".

Mais ces déchets pourront quand même trouver une utilité s’ils sont éliminés par la filière de l’incinération. En effet, les incinérateurs actuels sont équipés pour récupérer la chaleur de combustion, qu’ils injectent sous forme de chaleur dans des réseaux de chauffage, ou qu’ils transforment en électricité. On appelle cela de la valorisation énergétique.

Certains pourront être réemployés, tels le bois ou les métaux.

Des exemples de déchets banals :

Les déchets dangereux

La plupart des déchets dangereux du paysagisme sont des emballages ayant contenu des produits dangereux : bidons de phytopharmaceutiques, fertilisants, acides, peintures…

produit_de_traitementCes déchets ne peuvent être enfouis ou incinérés avec les déchets divers, décrits ci-dessus. En effet, un centre d’enfouissement ou un incinérateur pour déchets divers n’est pas fait pour éliminer correctement des déchets dangereux, et risque de laisser échapper des pollutions dans le milieu naturel.

Les déchets dangereux doivent aller dans des installations spécifiques.

Des exemples de déchets dangereux :

 

*PPNU : désherbant, insecticides, fongicides, acaricides

**EVPP : bidons de phytopharmaceutiques