> Accueil  > Les produits phytopharmaceutiques

Travaux paysagers

Les produits phytopharmaceutiques

Les produits phytopharmaceutiques regroupent des familles de produits à l’usage varié : herbicide,  insecticide, parasiticide, rodonticide, fongicide, nématicide… Les désherbants sont très largement représentés parmi ces produits (glyphosate, diuron…).

Leur fonction est d’éviter toute attaque d’un végétal par un autre organisme. Ils sont également connus sous les dénominations de "pesticides" ou "phytosanitaires".

Risques pour la santé

L’objectif de ces produits étant de supprimer des formes de vies indésirables, ces molécules ont effectivement un pouvoir toxique plus ou moins fort. Leur mise sur le marché est réglementée, et certains produits ayant un fort impact sur la santé ont déjà été interdits à la vente (DDT, lindane…).

Les phytopharmaceutiques peuvent être à l’origine d’intoxications aigües plus ou moins graves, pouvant toucher divers organes du corps humain. Des lésions oculaires graves peuvent par exemple apparaître lors de leur mainpulation. Mais ils causent aussi des intoxications chroniques ou aïgues graves, certains d'entre eux pouvant même porter atteinte au système reproductif.

Risques pour l’environnement

Les produits phytopharmaceutiques sont aussi très nocifs pour l’environnement. En France, une majorité des nappes d’eau souterraine contient malheureusement des phytosanitaires ! De plus, de faibles doses sont déjà suffisantes pour provoquer une pollution. Le saviez-vous : 

1 gramme de pesticide suffit à polluer un fossé de 10 km de long !
          1 gramme de pesticide suffit à polluer un fossé de 10 km de long !

nappe_phreatique_pollueeEn outre, un autre problème existe : à force d’utiliser des pesticides, un certain nombre de ravageurs ont développé, au cours du temps, une résistance à ces produits. Il faut donc sans cesse innover et développer de nouvelles molécules, encore plus dangereuses et toxiques pour qu’elles soient efficaces !

La réglementation

Le CERTIPHYTO

Les impacts forts des phytopharmaceutiques sur l’environnement (pollutions) et sur la santé font l’objet de toutes les attentions, et conduisent naturellement à des réflexions pour réduire leurs usages.

Le Grenelle de l'Environnement a mis en place un plan d'action pour réduire à terme l'emploi de ces molécules polluantes et nocives pour la santé. Il instaure le Plan Ecophyto 2018, qui vise 2 objectifs majeurs :

Pour aller plus loin sur la question de la réduction des pesticides, consultez la page dédiée au sujet des "alternatives aux pesticides".

Le Certiphyto est une expérimentation instaurée par le Grenelle, qui testera un agrément valable pour tous utilisateurs de phytopharmaceutiques, y compris les agriculteurs. Il promeut un usage raisonné des pesticides.

Suite à la loi GRENELLE 2, toute entreprise qui applique des phytosanitaires dans le cadre de son activité professionnelle doit prouver qu’elle est qualifiée pour le faire. Pour cela, elle doit être en possession des deux éléments suivants :

Les DRAAF (*Directions Régionales de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) sont chargées de la délivrance de ces certificats et peuvent renseigner les entreprises à ce sujet.

Les bonnes pratiques

Des bonnes pratiques en matière de phytosanitaires permettent d’éviter les pollutions et minimisent les atteintes à la santé.

Choix des produits
Stockage des produits
Préparation de la bouillie phytosanitaire
Utilisation des produitsprojection_avec_produit_ecoulant_gazon_buissons
Elimination des produits
Consignes générales