> Accueil  > Montage et pose

Métiers du bâtiment - Menuiserie

Montage et pose

Nous allons étudier différents cas de montage et de pose :

Fenêtres et portes

Il faut contrôler que la fenêtre à poser est bien aux bonnes cotes avant de démonter l’ancienne fenêtre. Attention à ne pas casser les carreaux et ne pas trop casser les entourages en plâtre pour éviter un surplus inutile de travail.

Puis on prépare la nouvelle fenêtre : il faut mettre du joint comprimant en périphérie, qui passe sous la pièce d’appui. Il faut éventuellement couper le jet d’eau. Après on met le cadre en position, on le règle d’aplomb et de niveau. On le fixe dans la maçonnerie ou dans l’ancien cadre, selon le cas. La fixation sur un ancien dormant est fortement déconseillée car cette technique ne permet pas d’atteindre des performances thermiques satisfaisantes !

En finition on pose un joint d’étanchéité entre la maçonnerie et la fenêtre du côté extérieur.fenetre_volet_roulant

S’il y a pose de volets roulants électriques, il faut vérifier que l’alimentation électrique est disponible, et que le poseur est habilité à manipuler l’électricité.

Il faut toujours prévoir les raccords de plâtre en fin de chantier.

Menuiseries intérieures dans la rénovation

Cela se passe de la même façon que la pose de fenêtres et portes, avec les mêmes contraintes notamment quand le site est déjà occupé. Par contre, il n’y a pas de mise en place de joints d’étanchéité.

Parquets et revêtements de sols

Définition du parquet : c’est un sol en bois massif, soit flottant posé sur chevron, soit collé sur chape. Il n’y a aucun lien mécanique entre le parquet et la maçonnerie.

Avant la pose, il faut le laisser se stabiliser quelques jours dans la pièce où on va le poser, à l’abri de la lumière et à température tempérée. Attention à l’humidité des matériaux (bois, chape), et aux éventuelles remontées capillaires !

Parquet en pose flottante sur chevrons

Les chevrons doivent être calés de niveau, et sans lien mécanique avec la maçonnerie. Le bois doit être mis en œuvre avec beaucoup de précautions, car le produit est cher et doit être durable. Les bois utilisés doivent donc tous être de bonne qualité et au bon degré de séchage.

Artisan charpentierLes lames se posent généralement en longueur dans le sens de la lumière.

Dans le cas d’une rénovation, il faut arracher les anciens parquets : les plinthes en premier, puis les lames. On enlève les premières délicatement, puis les suivantes au pied de biche. Il faut faire attention aux découvertes de câbles, tuyaux… En règle générale, on remplace aussi les chevrons existants. Il vaut mieux prévoir dès le départ de quoi évacuer tous ces déchets.

On cherche le point le plus haut de la pièce, et on dispose les chevrons avec l’écartement nécessaire puis on les cale de niveau.

On fait un calepinage des lames pour éviter de finir avec une petite bande de lame. Chevrons et lames doivent être désolidarisés des murs, cela laisse un joint de dilatation et permet de poser les plinthes.

On cloue les lames à la lame ou au cloueur pneumatique. Puis il reste la finition : ponçage, vernissage ou huilage sont des étapes longues et un peu fastidieuses, qui génèrent pas mal de poussières. Il faut aussi tenir compte des temps de séchage entre les couches de vernis.

Parquet collé sur chape

Il faut vérifier la planéité de la chape, et si  nécessaire il faut exiger un ragréage. Il est indispensable de s’assurer que la chape a au moins 28 jours de séchage au minimum, surtout lorsqu’elle est neuve. En effet, son taux d’humidité doit être correct sans cela on risque des problèmes ultérieurs. Ensuite on calepine ses lames, puis on a deux solutions :

  • Pose directe de la colle au peigne.
  • Pose avec colle en cartouche et sous-couche intermédiaire, qui permet une meilleure isolation phonique.
chutes_bois

Si besoin, il faut poncer et vernir. Selon le cas, la plinthe se pose avant ou après cette étape.

Le parquet collé peut se poser sur un plancher chauffant. Il faut poser le parquet en faisant tourner le plancher chauffant au minimum.

Revêtements de sols

Il faut vérifier la planéité de la chape, et veiller au taux d’humidité. Si aucune sous-couche n’est intégrée, il faut en poser une. Attention à mettre une sous-couche répondant aux critères du chantier : acoustique, pour  plancher chauffant…

Il faut une pose en diagonale pour éviter les ponts thermiques.

On calepine ses lames, et on respecte les jeux périphériques qui sont précisés sur l’emballage. On pose les plinthes et les barres de seuil.

Sortants :

Déchets :

vieilles_fenetres

Menuiserie

platre

Plâtre

cartouche_joint_etancheite

Cartouche de joint

chutes_moquette

Ancien revêtementchutes_bois

Chutes de bois

sac_platre

Sac de mortier

cartouche_joint_etancheite

Cartouche de colle

poussieres_bois_bis

Poussières de bois

papier de verre

Papier de verre

pot de peinture

Pots de peinture

chiffons souillés

Chiffons souillés

illustration : pinceaux et rouleaux

Pinceaux et rouleau

J P146  Bidon d'huile

Diluant

Air :

poussiere_

Poussièrespoussieres_bois_bis

Poussières de bois pot_peinture_avec_vapeurs

Emanations de produits 

Eau :

 illustration : eaux de lavage souillées

 Nettoyage des outils

Bruit :

illustration : bruit 

Machines

Energie :ponceuse

Machines