> Accueil  > Les poussières de bois

Métiers du bâtiment

Les poussières de bois

Les poussières de bois représentent une problématique poussieres_bois_bisgrave pour tous les professionnels du travail du bois, et en particulier les menuisiers. Rappelons qu’elles provoquent entre autres le cancer de l’ethmoïde !

Les problèmes sanitaires qu’elles provoquent peuvent être évités, à condition d’appliquer la réglementation en vigueur et de respecter quelques bonnes pratiques.

L’impact sur la santé

Les poussières de bois, comme toutes poussières, peuvent être à l’origine d’irritations de la peau (eczéma) et  des muqueuses, ainsi que d’affections respiratoires (asthme, fibrose pulmonaire) voire de réactions allergiques. Mais surtout, les poussières de bois sont connues depuis longtemps pour être une cause de développement du cancer de l’ethmoïde et des fosses nasales.

La réglementation

installation_captage_aspiration_poussieresOutre l’obligation de mettre en place une ventilation des locaux suffisante pour en extraire tous les polluants (voir la page consacrée à la pollution de l’air), le code du travail fixe une Valeur Limite d’Exposition Professionnelle (VLEP) à ne pas dépasser pour les poussières de bois (article R4412-149) : 1 mg/m3.

Le chef d’entreprise doit également faire procéder, au moins une fois par an, à des mesures  d’exposition aux poussières du personnel (art. R4412-5).

Les bonnes pratiques

Pour éviter au maximum la présence de poussières de bois dans l’atelier, adoptez ces bons gestes au quotidien.

Aspiration des poussières

Confiez la conception de votre aspiration à des sociétés spécialisées, car il faut être vigilant à différents points : avoir les bons débits (ni trop ni trop peu), diriger les flux de poussières dans le bon sens par rapport à l’opérateur, limiter les nuisances sonores du circuit et du silo… Sinon votre installation ne sera pas suffisamment efficace !

Ce type d’installation doit répondre aux règles de sécurité en vigueur, pour éviter tout risque d’explosion notamment. De plus, quand elle est bien conçue elle limite les consommations énergétiques (captage au plus proche de la source de polluant, bon dimensionnement).

Organisation et nettoyage de l’atelier
Protections individuellesdemi-masque_a_filtres_p2

Pour aller plus loin, consultez le guide de l’INRS* : « Poussières de bois – Guide de bonnes pratiques en deuxième transformation ».

* INRS : Institut National de Recherche et de Sécurité