> Accueil  > Assemblage thermique electrique

Métallerie - serrurerie

Assemblage thermique electrique

Les postes à souder électrique permettent, grâce à l’action d’un arc électrique, d’assurer la fusion des pièces et du métal d’apport. Le bain de fusion est le nom du métal qui est sous forme liquide lors de la chauffe.

644_bain_de_fusion

Le métal d’apport doit être adapté au métal des pièces à souder. Il peut être nu ou enrobé, suivant les 3 principaux types de procédés.

Les fumées envoyées dans l’atmosphère peuvent avoir des impacts sur la santé ; elles sont irritantes dès qu’il y a présence d’enrobage ou de fourrage. Allez voir la page consacrée aux fumées.

Le TIG est le procédé le moins polluant des trois, car le moins émetteur de poussières.

La SEE (soudure à électrode enrobée)

Le métal d’apport, qui est l’électrode, est enrobé. On parle d’électrode fusible. Les rôles de l’enrobage sont :

  • Electrique : il facilité l’amorçage et la stabilité de l’arc en ionisant l’air
  • Mécanique : à l’extrémité de l’électrode se forme une tuyère qui va diriger les gouttelettes de métal en fusion. De plus, en se solidifiant, la partie de l’enrobage qui deviendra le laitier maintient le bain de fusion.
  • Métallurgique : c’est une protection de la soudure. Le laitier empêche l’exposition de la soudure à l’air et scorifie les oxydes. Le gaz provenant de la vaporisation d’une partie de l’enrobage chasse l’air ambiant pour le remplacer par une atmosphère neutre empêchant nitruration et oxydation.
    Il corrige les pertes en éléments d’addition dues aux fortes températures créées par l’arc électrique.

Le MAG / MIG (Metal Active / Inert Gas)

Le métal d’apport, qui est l’électrode, n’est pas enrobé. C’est un fil conditionné en bobine. Toutefois, ce fil peut être creux et fourré d’une matière semblable à l’enrobage décrit plus haut. L’électrode est fusible et la protection est assurée par un mélange gazeux : argon (inerte) et CO2 (actif), ce dernier étant présent à moins de 30%.

Le TIG (Tungsten Inert Gas)

Le métal d’apport n’est pas l’électrode et n’est pas enrobé. C’est une tige tenue à la main comme au chalumeau.

L’électrode productrice de l’arc n’est pas fusible. Elle est en tungstène et la protection est assurée par un mélange gazeux : argon ou hélium (gaz inerte).

Le tungstène est soit pur (bague verte ; pour l’aluminium), soit thorié (bague rouge ; pour les aciers).643_soudeur_a_l-arc

Les poussières de tungstène thoriées sont générées lors de l’affûtage des électrodes. Etant donné le danger du thorium, qui est faiblement radioactif, il tend à être remplacé par d’autres éléments d’addition ayant le même rôle physique : bague dorée ou grise par exemple...

Cas de la soudure de l’inox

Après avoir soudé de l’inox, des dépôts d’oxyde doivent être ôtés à l’aide d’un acide décapant appliqué à l’endroit des soudures.

Il faut employer ce produit avec précaution et mettre des équipements de protection individuels (gants et lunettes).

Ce produit est ensuite rincé à l’eau qui est malheureusement presque toujours rejetée telle quelle dans les égouts. De nouvelles techniques permettent aujourd’hui de réaliser des « soudures blanches », grâce à un gaz qui supprime les dépôts d’oxyde.

L’électroforgeage

C’est une technique de soudure à point uniquement pour tôles fines.

Pour cette technique, il n’y a ni métal d’apport, ni gaz, ni enrobage. Ce sont 2 électrodes sous forme d’une pince et qui soudent les pièces grâce à une résistance électrique.

Cas de la soudure de l’acier galvanisé

La galvanisation consiste en un dépôt d’une couche de zinc. Lors de la soudure, ce zinc s’oxyde et s’évapore, ce qui provoque en même temps des fumées de zinc et d’oxyde de zinc.

Une aspiration doit être mise en place au niveau du poste de soudage. Si ce n’est pas possible, il faut mettre un masque approprié. Mais la meilleure protection reste la recherche d’une autre solution que la soudure après galvanisation : lors de l’étape de la conception, par le choix de profils déjà galvanisés…

Sortants :

Déchets :

torches645_torches

pots d’acides de décapage

646_pot_d-acide_de_decapage

mégots d’électrode647_megots_d-electrode

scories

 6 49 scories

bobines de fil

6 50 bobines de fil 

bouteilles de gaz

 6 51 bouteilles de gaz pour soudure

Air :

poussières de tungstène thorié

6 32 poussières de silice

fumées et gaz de soudure

 6 38 fumées

Eau :

eaux de rinçage souillées

eaux souillées 

Energie :

appareils d’assemblage 5 07 métallier n° 2

aspirationinstallation_captage_aspiration_poussieres_machine_portative